Actualité du luxeMB&F Horological Machine n°9 « Sapphire Vision »

MB&F Horological Machine n°9 « Sapphire Vision »

MB&F Horological Machine n°9 « Sapphire Vision »

Lancée en 2018, l’Horological Machine N°9 – surnommée HM9 « Flow » – rendait hommage aux designs extraordinaires des voitures et avions des années 1940 et 50. Elle arborait un boîtier hors du commun, inspiré par les lignes aérodynamiques fluides de l’époque.

Malgré une apparence étonnante, le fondateur de MB&F Maximilian Büsser définissait le moteur de la HM9 comme « le plus beau mouvement maison jamais créé à ce jour ». Quelle suite logique fallait-il lui offrir, si ce n’est de le loger dans une coque en verre saphir transparent ?

Découvrons l’Horological Machine N°9 « Sapphire Vision » – alias HM9-SV.

Une coque de verre saphir et métal précieux, incurvée, bombée et assemblée en trois parties avec précision, est rendue étanche grâce à la combinaison exclusive d’un joint tridimensionnel breveté et d’un composé d’assemblage high-tech. Deux balanciers totalement indépendants montés en porte-à-faux transmettent les données à un différentiel qui convertit ces deux oscillations en un pouls cohérent. Des roues coniques ultra précises assurent efficacement la transmission de l’énergie et des informations du moteur sur un angle à 90°, afin d’afficher l’heure sur un cadran en verre saphir, gradué de Super-LumiNova.

Au verso, des hélices co-axiales sont placées sous chaque balancier : les deux turbines tournent librement pour notre plaisir purement visuel, en attendant que quelqu’un veuille bien démarrer un nouveau type d’exploration. Deux ans après que les éditions originales HM9 Flow « Air » et « Road » ont conquis la terre et le ciel, la HM9-SV nous entraîne dans les profondeurs de l’océan — dernier royaume sur Terre qui recèle encore nombre de secrets inexpliqués. On découvre un navire d’exploration issu de l’Atlantide, propulsé par une technologie divergente à la fois familière et étrange à nos yeux.

À l’extérieur, les lignes de la HM9-SV reprennent le plan des éditions dessinées pour la route et les airs. Les lois de la dynamique des fluides restent dominantes dans la conception, même si les objectifs aquatiques confèrent à la HM9-SV une approche plus douce des angles aigus rentrants et des courbes paraboliques des versions Flow précédentes. D’un point de vue technique, il a fallu retravailler les dimensions afin de prendre en compte les propriétés particulières du verre saphir : bien qu’extrêmement dur, il peut subir d’importantes fractures sous la pression, là où du métal ne ferait que se déformer. Les lignes adoucies de la HM9-SV réduisent les zones potentielles de vulnérabilité mécanique – tout en renforçant l’esthétique d’un engin océanique.

Le moteur HM9 suit les traces des moteurs des Horological Machines N°4 et N°6, faisant fi des constructions conventionnelles. L’assemblage en trois dimensions des roues, engrenages, platines et ponts produit des formes inattendues adaptées aux lignes dynamiques du boîtier, un ensemble animé de viscères mécaniques et d’un endosquelette dans un corps cristallin.

Une fréquence traditionnelle de 2,5 Hz (18’000 A/h) peut paraître anachronique dans un instrument chronométrique moderne mais la sensibilité aux chocs relative à une vitesse réduite est compensée par le recours à deux balanciers au lieu d’un. Statistiquement, deux systèmes identiques produisent une moyenne qui s’avère plus performante que ce qui résulte d’un système unique.

Pour réduire davantage la sensibilité aux chocs, les éditions HM9-SV disposent d’un nouveau système antichoc : des ressorts hélicoïdaux placés entre le mouvement et le boîtier. Les ressorts sont découpés au laser dans un tube massif d’acier inoxydable poli, ce qui offre une excellente élasticité et limite les déplacements latéraux.

Faisant la moyenne de la mesure du temps à partir des deux balanciers du moteur HM9, un différentiel planétaire, la boîte de vitesses du mouvement, assure l’affichage final sur le cadran présenté à la perpendiculaire. Cette computation mécanique complexe a été partiellement dévoilée dans la HM9 Flow originale, avec des dômes en verre saphir sur chaque balancier et une glace grossissante sur le différentiel planétaire, afin de souligner l’importance de son rôle chronométrique. Dans la HM9-SV, la totalité du moteur est visible : on peut observer l’interaction des composants du barillet aux balanciers et du différentiel au cadran.

Il a fallu trouver de nouvelles solutions pour réunir les composants en verre saphir et former un boîtier étanche. Un joint en caoutchouc tridimensionnel avait déjà été utilisé dans la HM9 Flow originale, pour assurer l’étanchéité lors de la fixation des trois parties du boîtier. Si le joint en 3D demeure dans la HM9-SV, les verres saphir sont scellés au cadre métallique grâce à un composé high-tech, selon un procédé maison sous vide et à température élevée. Au résultat, on obtient une étanchéité à 3ATM (30m), bien que la jointure entre les composants en saphir et le cadre minimaliste en or soit quasiment invisible.

La HM9 Sapphire Vision fait l’objet de quatre éditions limitées à seulement cinq exemplaires : deux éditions avec cadre en or rose, associées à un moteur traité NAC noir ou PVD bleu, et deux éditions avec cadre en or blanc, avec moteur traité PVD violet ou plaqué or rose.

HM9-SV — SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES

La HM9 Sapphire Vision fait l’objet de quatre éditions limitées à seulement cinq exemplaires :

  • deux éditions avec cadre en or rose 5N+, associées à un moteur traité NAC noir ou PVD bleu ;
  • deux éditions avec cadre en or blanc, avec moteur traité PVD violet ou plaqué or rose.

Moteur : 

Mouvement à remontage manuel maison

Deux balanciers totalement indépendants avec différentiel planétaire

Fréquence : 2,5 Hz (18’000 A/h)

Un barillet, 45 heures de réserve de marche

301 composants, 52 rubis

Affichage des heures et des minutes sur un cadran vertical

Deux hélices sphériques sous le mouvement

Ressorts hélicoïdaux antichocs entre le mouvement et le boîtier

Boîtier : 

Editions « SV » en verre saphir, avec cadre en or blanc ou rose (5N+)

Cadran heures/minutes en verre saphir traité antireflet, chiffres et index recouverts de Super-LumiNova

Dimensions : 57 mm x 47 mm x 23 mm

52 composants

Étanche à 3ATM (30m)

Procédé exclusif d’assemblage des trois parties en verre saphir, avec joint tridimensionnel breveté et composé de liaison high-tech

Verres saphir : 

Un total de cinq verres saphir traités antireflet : trois pour les composants principaux du boîtier, un sur le cadran et un pour le cadran lui-même.

Bracelet et boucle : 

Alligator cousu main brun ou noir, boucle déployante en or rose ou blanc assortie au boîtier.

Source & CP : : Maximilian Büsser / MB&F

LUXURYLAND, LE MAGAZINE LUXE

Co-fondateur et rédacteur chez Luxuryland. Véritable amoureux du numérique et du luxe, je suis également co-fondateur et animateur du podcast de l’actualité du luxe LUXE FM.

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *