Actualité du luxeJaeger-LeCoultre Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 Quadriptyque

Jaeger-LeCoultre Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 Quadriptyque

Jaeger-LeCoultre Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 Quadriptyque

La Grande Maison célèbre une icône, la Reverso, en concevant la montre la plus compliquée de l’histoire de cette collection emblématique. La Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 est le résultat de plus de six années de développement, associant les éléments clés du savoir-faire Jaeger-LeCoultre et de nouvelles indications astronomiques innovantes. C’est la première montre-bracelet au monde à proposer des affichages sur quatre faces. Grâce à trois affichages d’informations lunaires sur la face intérieure du brancard emblématique de la Reverso (cycle synodique, cycle draconitique et cycle anomalistique), la montre Hybris Mechanica Quadriptyque est capable de prédire les événements astronomiques à venir tels que les super lunes et éclipses : la première montre-bracelet au monde à proposer une lecture aussi approfondie du cosmos.

Rares sont les manufactures horlogères pourvues en interne de l’expertise nécessaire à la réalisation de montres à sonnerie. Plus rares encore sont celles qui le font depuis 1870 et ont accumulé un siècle et demi d’expérience et de savoir-faire. Il n’existe qu’une seule manufacture horlogère à posséder plus de 200 calibres à sonnerie dans son répertoire moderne et historique : la Grande Maison du Sentier. La face verso du boîtier Quadriptyque est un tour de force habile du patrimoine de Jaeger-LeCoultre en tant qu’expert novateur en matière de montres à sonnerie.

En faisant glisser le gachette situé juste au-dessus de la couronne, la Quadriptyque fait résonner sa mélodie pour indiquer l’heure. D’abord, une série de notes graves sonnent les heures. Ensuite, les quarts d’heure sont indiqués par des paires de notes aiguës et graves. Pour conclure, une succession de notes aiguës indique le nombre de minutes écoulées depuis le dernier quart d’heure. La mélodie des heures-quarts d’heure-minutes donne l’heure grâce à un code musical. Le mécanisme de répétition minutes de la Reverso Quadriptyque est totalement visible aux côtés du second affichage de l’heure, qui indique la même heure que le cadran recto, mais dans un format heures sautantes et minutes périphériques. Lorsque la Quadriptyque joue l’heure, dans une symphonie de ressorts, cames, marteaux et timbres en mouvement, sa sonnerie confirme l’affichage visuel du second cadran.

Visibles à travers la platine du mouvement décorée à la main du motif guilloché connu sous le nom « Clous de Paris », les éléments du mécanisme de sonnerie sont uniques en leur genre grâce à l’expertise de Jaeger-LeCoultre en la matière. Parmi ces éléments figure le régulateur silencieux,

breveté par la manufacture en 1895 pour neutraliser le bourdonnement créé par les anciens régulateurs. D’autres innovations récentes de la Maison sont présentes dans la Quadriptyque, dont les timbres cristal (déjà présents dans la Master Minute Repeater Antoine LeCoultre de 2005) qui relient directement les timbres des répétitions au verre saphir afin d’en exploiter au maximum les propriétés acoustiques, les timbres à section carrée qui maximisent le contact et la transmission d’énergie entre les marteaux et les timbres (un pilier des montres à répétition Jaeger-LeCoultre depuis 2006), ainsi que les marteaux à trébuchet articulés (développés pour la Hybris Mechanica Duomètre à Grande Sonnerie de 2009) qui libèrent un battement net et puissant des timbres. Ensemble, ces innovations permettent aux répétitions minutes Jaeger-LeCoultre de produire des montres-bracelets à sonnerie parmi les plus puissantes et les plus claires à ce jour.

 

Une nouveauté de la Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 est la construction complètement inédite des composants de sonnerie qui créent une sonnerie sans pauses entre les heures, les quarts d’heure et les minutes. Les mécanismes de répétitions minutes conventionnels utilisent des supports pivotants qui se basent sur le temps donné par les cames pour activer les différents groupes de notes. Souvent, cela entraîne des temps morts entre les groupes de notes, en particulier lorsque seules les heures et minutes sonnent, sans les quarts d’heure intermédiaires. La Hybris Mechanica Master Ultra Thin Minute Repeater Flying Tourbillon (2014) et la Master Grande Tradition Gyrotourbillon Westminster Perpétuel (2019) comportaient des avancées exceptionnelles en matière de savoir-faire de sonnerie en réduisant ces temps morts, mais la Reverso Quadriptyque a atteint le stade suprême dans ce domaine. En peaufinant et inversant certaines étapes de cette séquence mécanique, la Quadriptyque a réussi à complètement supprimer ces temps morts.

La mélodie de la montre Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 est un opus ininterrompu d’excellence acoustique. Tel est le son de l’innovation à son apogée.

DÉVOILER L’ORBITE CÉLESTE

Avant la création officielle de systèmes de calcul du temps, les sociétés observaient autrefois les phénomènes célestes et créaient des mythes et histoires sur la danse des orbes célestes. Les premiers astronomes étaient également des mathématiciens, et les instruments mis au point d’après leurs formules pouvaient calculer mécaniquement les positions de divers objets célestes. Les interactions entre les orbites du soleil, de la Terre et de la Lune déterminent les rythmes de vie, et l’horlogerie a d’abord vu le jour pour amener de l’ordre dans le monde qui nous entoure. En tant que manufacture horlogère de près de deux siècles d’expertise en Haute Horlogerie, Jaeger-LeCoultre a maîtrisé le temps à travers toutes ses expressions, qu’elles soient quotidiennes ou ésotériques. L’une des principales caractéristiques de Jaeger-LeCoultre est l’affichage du temps sidéral, déterminé en fonction

des étoiles et non du soleil, introduit pour la première fois dans la Master Grande Tradition Grande Complication (2010).

Cette année, pour la toute première fois dans l’histoire de l’horlogerie mécanique, Jaeger-LeCoultre réunit trois affichages d’informations lunaires (le cycle synodique, le cycle draconitique et le cycle anomalistique) en une seule montre-bracelet. Cette association micromécanique unique d’indications, située sur la face intérieure du brancard de la Reverso Hybris Mechanica Calibre 185, permet de prédire les éclipses (aussi bien solaires que lunaires) ainsi que des phénomènes lunaires rares tels que les super lunes.

Sur la moitié supérieure de la face intérieure du brancard de la Reverso Quadriptyque se trouve une représentation en très grand format des phases de lune dans l’hémisphère Nord. Une lune gravée au laser est progressivement recouverte puis dévoilée par un disque mobile laqué bleu rehaussé de paillettes d’or, indiquant l’âge de la Lune dans le cycle synodique. Alors que les affichages conventionnels des phases de lune accumulent une erreur d’une journée tous les 32,5 mois, l’affichage des phases de lune de la Quadriptyque n’a besoin d’être ajusté qu’une fois tous les 1 111 ans.

Juste en dessous de l’affichage des phases de lune, sur la gauche, se trouve un compteur avec un soleil tridimensionnel micro-sculpté en or rose autour duquel orbite une minuscule lune en demi-sphère. Ce compteur affiche le cycle draconitique, qui indique lorsque le parcours de la Lune rejoint l’orbite de la Terre autour du soleil (connu sous le nom de plan écliptique). Ce croisement, qui a lieu deux fois par cycle, est indiqué par l’alignement horizontal de la Lune et du soleil sur le compteur. À cet instant, la Lune, la Terre et le soleil sont sur le même plan, mais ne sont pas nécessairement alignés. Pour que cet alignement ait lieu, une condition supplémentaire dont le phénomène est connu sous le nom de syzygie doit être remplie : la Lune doit être nouvelle ou pleine. Ces événements entraînent des éclipses sur Terre, lunaires si la Lune est pleine, ou solaires si la Lune est nouvelle. Cependant, la visibilité d’une éclipse dépend de plusieurs facteurs, comme la position géographique de l’observateur.

Sur la droite du compteur de cycle draconitique se trouve une représentation bombée de la Terre en peinture miniature émaillée, autour de laquelle une lune en demi-sphère orbite de façon excentrique. Ce compteur représente le cycle anomalistique, qui indique la distance variante entre la Terre et la Lune. C’est lorsque la Lune est à son apogée qu’elle est le plus loin de la Terre, et à son périgée qu’elle en est le plus proche. Lorsque la Lune est pleine et à son périgée (ou en est proche), un événement connu sous le nom de super lune a lieu : la Lune peut apparaître jusqu’à 14 % plus grande que d’ordinaire.

L’affichage simultané des cycles synodique, draconitique et anomalistique dans une montre-bracelet est sans précédent en horlogerie, les deux dernières indications étant protégées par des brevets. La Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 est la seule montre jamais conçue à fournir une lecture si approfondie des phénomènes astronomiques.

La famille de montres Hybris Mechanica de Jaeger-LeCoultre a vu le jour en 2003 avec la pendule Atmos Mystérieuse et s’est depuis agrandie pour atteindre près de 20 créations horlogères révolutionnaires, dont la Master Hybris Mechanica Gyrotourbillon 1 (2004), la Reverso Hybris Mechanica Grande Complication à Triptyque (2006), la Master Ultra Thin Minute Repeater Flying Tourbillon (2014) et la Master Grande Tradition Gyrotourbillon Westminster Perpétuel (2019). L’appellation Hybris s’inspire du grec « hubris » qui fait référence à l’ambition des héros légendaires de l’Antiquité. Cette promesse faite par Jaeger-LeCoultre de sans cesse repousser les limites de l’horlogerie est tenue depuis 18 ans.

RETOURNER L’UNIVERS

La montre Reverso voit le jour en 1931 pour répondre au besoin de protéger les mécanismes horlogers délicats des collisions avec des sabots ou maillets lors de matchs de polo. Aujourd’hui, 90 ans plus tard, un phénomène bien plus ancien est reflété dans le modèle Reverso Hybris Mechanica Quadriptyque, phénomène qui guide nos rythmes calendaires selon des règles aussi précises et structurées que celles de ce sport équestre majestueux.

La Reverso d’origine possédait une seule face d’indication de l’heure, dans un boîtier mobile pouvant se retourner dans son brancard, révélant un fond de boîtier robuste. La génération suivante de Reverso arborait un deuxième cadran sur son fond de boîtier, soit dans un design différent pour correspondre aux préférences esthétiques de son porteur (Duetto), soit affichant un second fuseau horaire (Duoface) pour offrir une fonctionnalité supplémentaire lors de voyages. La Reverso Hybris Mechanica à Triptyque (2006) a été un bond en avant en matière d’innovation horlogère, avec un troisième affichage situé sur la face intérieure du brancard Reverso.

Cette année, la première montre-bracelet au monde possédant quatre faces voit le jour sous les traits de la Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 (Quadriptyque), illustration suprême du concept Reverso. Sur la dernière face de la Quadriptyque, la face extérieure du brancard, les phases de lune dans l’hémisphère Sud sont représentées. La majorité des indications des phases de lune sont du point de vue de l’hémisphère Nord, et l’affichage des phases de lune dans l’hémisphère Sud sur la quatrième face de la Quadriptyque représente l’accomplissement du dualisme fondamental de Reverso. Une carte du ciel étoilé gravée et laquée dans un dégradé de bleu forme la toile de fond de la lune en or rose, réalisées dans les Atelier des Métiers Rares® de Jaeger-LeCoultre.

Le secret des quatre faces fonctionnelles de la Reverso Hybris Mechanica Quadriptyque repose sur une solution utilisée pour la première fois sur la Reverso Hybris Mechanica Grande Complication à Triptyque de 2006. Chaque jour à minuit, une tige se dégage du mouvement du boîtier principal pour activer un correcteur mécanique dans le brancard, faisant avancer ses affichages. Le mécanisme qui anime les affichages du brancard se situe directement dans ce dernier, sans aucunes platines de

mouvement qui épaissiraient la montre. L’expertise de Jaeger-LeCoultre en matière d’horlogerie ultra-compacte classe la Quadriptyque, malgré ses nombreuses indications et complications, parmi les montres à grandes complications les plus agréables à porter de notre époque.

La Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 est présentée dans un écrin exceptionnel équipé d’un mécanisme intégré qui permet au propriétaire de la montre de régler tous les calendriers et affichages astronomiques rapidement et de façon intuitive après une période sans porter la montre.
Une couronne à deux positions située sur le côté de l’écrin permet d’indiquer le nombre de jours passés sans porter la montre. En positionnant la Quadriptyque dans le support de correction, la couronne de correction présente dans l’écrin peut être réglée sur sa seconde position et remontée pour remettre rapidement la date et les indications astronomiques de la montre à jour. Il n’existe aucun risque de fausser la correction de la montre ou d’endommager le mouvement, puisque tout le processus est contrôlé par le mécanisme de correction de l’écrin.
La dernière montre de la collection Hybris Mechanica a demandé six ans de recherche et de développement. Sa création a été rendue possible grâce à 188 ans d’innovation et d’expertise acquises dans les ateliers de la Grande Maison. Avec la Reverso Hybris Mechanica Calibre 185, Jaeger-LeCoultre renforce sa position au sommet de l’horlogerie mécanique et réaffirme son engagement à repousser les limites du savoir-faire horloger.

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES de la Jaeger-LeCoultre Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 Quadriptyque

Boîtier : or gris
Dimensions : 51,2 x 31 mm
Épaisseur : 15,15 mm
Mouvement : Calibre Jaeger-LeCoultre 185 à remontage manuel

Face 1 : Heure – Minute, Tourbillon (indiquant les Secondes), Quantième Perpétuel Instantané, Grande Date, Jour, Mois, Année Bissextile, Jour / Nuit

Face 2 : Heure Sautante à Affichage Digital, Minute, Répétition Minute (avec système évitant les temps morts)

Face 3 : Phases de Lune dans l’Hémisphère Nord, Cycle Lunaire Draconitique (position de la Lune), Cycle Lunaire Anomalistique (apogée et périgée), Mois, Année

Face 4 : Phases de Lune dans l’Hémisphère Sud
Réserve de marche : 50 heures
Étanchéité : 30 mètres
Bracelet : cuir d’alligator bleu
Référence : Q7103420
Édition limitée à 10 pièces

Éléments clés de la Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 (Quadriptyque) de Jaeger-LeCoultre

La première montre à quatre faces au monde, la Reverso la plus compliquée jamais conçue
• 11 complications au total, dont un quantième perpétuel, une répétition minutes, des indications des cycles synodique, draconitique et anomalistique (jusqu’alors jamais présentés ensemble sur une montre-bracelet), nécessitant 12 brevets
• Union de la maîtrise incontestable de Jaeger-LeCoultre en matière de montres à sonnerie, de mécanismes de précision, de complications astronomiques et d’horlogerie ultra-compacte
• Design et construction ergonomiques ; la Reverso au plus grand nombre de complications est également parmi les plus agréables à porter

Prix de la Jaeger-LeCoultre Reverso Hybris Mechanica Calibre 185 Quadriptyque (d’après des soruces) : 1.350.000 € hors taxes.

LUXURYLAND, votre magazine luxe de référence.

Source : Jaeger-LeCoultre

Co-fondateur et rédacteur chez Luxuryland. Véritable amoureux du numérique et du luxe, je suis également co-fondateur et animateur du podcast de l’actualité du luxe LUXE FM.

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *